Tour du monde du design urbain pour les 90% restants: une expo de circonstance à l’O.N.U.

Photo: © Haas&Hahn for favelapainting.com

Ceci n’est pas un bidonville.

Les apparences ont changé dans la favela de Praça Cantão à Rio de Janeiro depuis que des artistes ont encouragé les habitants à peindre leurs murs. L’objectif? Attirer l’attention des médias au besoin urgent d’amélioration des conditions de vie locales. Voilà qui est réussi à en croire l’exposition qui se tient actuellement aux Nations Unies à New York et qui utilise cette image comme tête d’affiche.

Cette exposition est le second volet d’une série dédiée au Design pour les 90% restants (non, elle n’est pas affiliée aux Insurgés, elle réfère simplement aux 90% de la population mondiale qui n’ont normalement pas accès aux services de designers) et qui met cette fois ci les villes en lumière. Des villes pour lesquelles des idées particulièrement ingénieuses ont ete imaginées. Rien qu’à voir l’affiche de l’expo, il est déjà clair qu’il est possible de rendre le monde … plus esthétique. Bienvenus dans un univers où le green living est une necessité.

Rien de surprenant à ce que l’exposition se tienne dans le lobby des Nations Unies à New York puisqu’elle est l’illustration même de la promotion du progrès social, de l’amélioration des conditions de vie et des droits humains. Mais vous verrez qu’il n’y a rien de théorique dans ce que vous allez découvrir, et c’est ce qui fait qu’on a trouvé l’exposition si inspirante. Vous allez voir des solutions pratiques à des problèmes de dévelopment bien connus.

Photo: © Abir Abdullah/Shidhulai Swanirvar Sangstha

Par exemple, regardez ces nouveaux lieux publics flottants au Bangladesh. Ils intègrent des panneaux solaires et fournissent un espace pour des écoles, des bibliothèques ou des hôpitaux et peuvent être utilisés même en période de crue. Ils sont par ailleurs une idée particulièrement adaptée au manque de terres dans ce pays : gagner de l’espace vital sur l’eau permet donc de soulager un peu l’extrême densité de population.

Photo: © Solidarités International

Les français seront sans doute fiers de voir figurer l’initiative ‘jardin dans un sac’ de l’organisation caritative Solidarités dans les bidonvilles de Nairobi. Pour répondre aux problèmes bien connus de malnutrition et de pauvreté dans cet endroit, le projet, financé par le gouvernement français, consiste à placer sur les pas de portes des habitants un grand sac rempli de terre et de graines prêtes à pousser. Voila qui permet de rendre un peu de dignité à des hommes et femmes  capables de subvenir à leurs besoins.  Comme la gestion de l’initiative est laissé aux habitants, c’est également un moyen de permettre un dévelopement local qui amplifie les bénéfices de l’initiative: formations agricoles, vente de surplus, etc.

Pour ceux qui ne pourront pas visiter l’exposition d’ici sa fermeture le 9 Janvier mais qui ont une idée à même de changer le monde, rejoingnez le forum d’échange: l’exposition encourage la participation interactive (http://designother90.org/network/home).


Informations pratiques:

15 Octobre 11 – 9 Janvier 12, admission gratuite

Lieu: Lobby des Nations Unies (!st Avenue & East 45th Street), New York

Suivez sur twitter: @designother90

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laissez un commentaire ou un trackback de votre propre site.

2 commentaires

  1. Marie dit :

    Bravo pour ce très chouette article!

    Dommage que l’ONU ne joue pas les prolongations en 2012…

    A quand le 3ème volet?

  2. Julie julie dit :

    Well done Clem :-)
    and welcome to My green lifestyle!!
    bon la je ne suis pas vraiment a NY, mais c’est un peu comme si j’y etais!

Laissez un commentaire: